Placeholder image

Chef d'orchestre │ Compositeur │ Musicologue

Chef d'orchestre

Élégant, généreux et énergique! Abraham Padilla Benavides (Lima, 1968) lauréat du prix ALTAZOR au Chili, transfère sa passion pour les gens à ses performances musicales vibrantes et émouvantes. Fort d'une solide formation et d'une maîtrise artistique, Abraham Padilla s'engage pour l'essor de la vie musicale et culturelle au Pérou. Il est le directeur artistique et musical de divers orchestres et ensembles, tels que l'American Intercultural Orchestra, l'American Intercultural Ensemble, l'Experimental Orchestra of Peru et l'Ensemble contemporain Piedra Azul, avec lesquels il a donné des concerts très transcendants. Il a développé sa carrière de chef d'orchestre, se consacrant principalement à son pays, le Pérou et l'Amérique latine. Il est souvent invité à diriger l'Orchestre Symphonique National du Pérou et a travaillé avec tous les grands orchestres du Pérou. Il a travaillé avec d'éminents solistes tels que Joan Pere Gil (Espagne), Luis Orlandini (Chili), Lars Graugaard (Danemark), Asunción Claro (Chili-Danemark), Horacio Durán (Chili), entre autres, ainsi qu'avec les compositeurs Celso Garrido-Lecca, Gustavo Becerra Schmidt, Fernando García Arancibia, Antón García Abril, Jorge Martínez, etc. De nombreux compositeurs lui ont dédié de la musique et il a publié de nombreuses nouvelles œuvres. Il a enregistré plus de 30 CD/DVD. Il a créé de nouveaux systèmes pour travailler avec les orchestres symphoniques du Pérou et a dirigé et développé pleinement les projets des orchestres symphoniques de la marine péruvienne et de l'armée de l'air péruvienne, les amenant à atteindre leur plus haut niveau. Il dirige également l'Orchestre des jeunes de l'Université nationale de musique du Pérou et l'Ensemble instrumental de l'Université de San Martín de Porres, à Lima. Il a également dirigé de nombreuses chorales au Pérou et au Chili, comme celle de l'Universidad Nacional Mayor de San Marcos ou celle de l'Université Ricardo Palma, entre autres. En tant que professeur renommé, il enseigne régulièrement des cours de direction musicale à l'Université nationale de musique du Pérou, à l'Institut d'art de l'Université de San Martín de Porres, entre autres.

Compositeur

L'un des compositeurs les plus créatifs de sa génération, Abraham Padilla Benavides a créé des pièces musicales très importantes, telles que sa Première Symphonie "Asháninka : Symphonie péruvienne en cinq mouvements", basée sur ses recherches musicologiques sur l'Amazonie péruvienne, qui comprend des chansons de la L'ethnie Ashaninka. Il a également créé de nombreuses chansons et musiques interculturelles en langue ashaninka. Il a également créé un ensemble de pierres, qui utilise cet élément comme instrument de musique. Pour ce faire, le maestro Padilla a créé de nouvelles façons de jouer les pierres et son propre système de notation. Il intègre également des instruments occidentaux avec des instruments péruviens traditionnels tels que le cajon péruvien, le quena, le charango, entre autres. Il a composé de la musique pour orchestre, choeur, ensembles de chambre, électronique, installations, danse, théâtre, documentaires et films. Il a composé de nombreuses œuvres musicales basées sur la poésie péruvienne et latino-américaine, notamment de César Vallejo, Javier Heraud, J. E. Eielson, Pablo Neruda, etc. Il a également composé un grand nombre de chansons et de pièces instrumentales dans le style POP. Il est professeur de la spécialité Composition à l'Institut d'Art de l'Université de San Martín de Porres. Il est également professeur du cours Musique en architecture et membre du personnel de l'Atelier de créativité de la Faculté d'architecture, d'urbanisme et des arts de l'Université nationale d'ingénierie du Pérou.

Musicologue

Abraham Padilla a étudié la musique des Ashaninkas de l'Amazonie péruvienne. Il a passé plusieurs années à se familiariser avec sa musique. Il existe trois formes principales d'expression de la musique Ashaninka. Le premier est la musique que la communauté fait, pour les fêtes et certaines cérémonies rituelles. La seconde est la musique que les mères chantent à leurs enfants, à travers laquelle elles leur racontent les histoires qui construisent leur mémoire et leur héritage ancestral. Le troisième est la musique faite par le « Sheripiari », le chaman de la communauté, pour combattre les forces obscures afin de protéger ses frères. Abraham Padilla est responsable des Ateliers de musicologie I, II, III et IV à l'Université nationale de musique du Pérou. Il est également professeur du Master of Education through Art à l'Université Ricardo Palma de Lima. Il est conseiller et jury pour la thèse de premier cycle et de maîtrise. Il publie régulièrement dans le Bulletin culturel du ministère des Affaires étrangères du Pérou.